Coups de cœur de la créatrice de mai : Maison Adel

Publié le : 11 June 2021
Catégories : Mode

















Vous vous êtes lancée en 2020 dans cette aventure aromatique. Pourquoi avoir choisi l’univers des bougies et des parfums d’ambiance ?

Depuis le début de l’année 2020, j’ai commencé à me renseigner sur tout ce qui était naturel, pour pouvoir fabriquer mes propres produits cosmétiques, ou encore des brumes d’ambiance, à titre personnel. D’un autre côté j’adorais aussi les bougies. J’en collectionne depuis des années, je trouve que c’est l’objet parfait pour un moment cocooning. Pendant le confinement, mon amoureux a organisé un repas romantique avec des bougies aux chandelles à la maison. Et il est fort possible que j’ai un peu râlé (rires). J’adorais son attention, mais je lui ai également fait remarquer que les bougies qu’il avait choisies étaient en paraffine, et donc mauvaises pour l’environnement. De là, il m’a répondu que la solution serait de fabriquer moi-même les bougies. À ce moment-là, je venais de perdre mon emploi en communication. C'était le moment de me lancer.



Maison Adel, c’est qui ?

Adel, c’est la contraction du prénom de mon chéri et moi-même : Adrien et Adèle. J’ai voulu lui rendre un petit hommage, car il a fait partie de la genèse du projet. « Maison » vient du fait qu’on était confiné quand on a trouvé l’idée. Ça me laisse également une marge d’action, car j’ai des idées de produits pour la maison pour plus tard.



Quelles sont les valeurs que vous mettez en avant ?

Je mets un point d’honneur au Made in France pour commencer. Je respecte également un engagement éco-responsable, avec des produits les plus naturels possible. Les pots sont en verre recyclable, et peuvent se réutiliser pour d’autres usages comme des pots à stylo ou pour les plantes par exemple. Les étiquettes sont en papier recyclé. Les mèches sont en coton issu d’agriculture durable. Pour la matière de la bougie, j’ai éliminé tout ce qui était minéral type paraffine. Il me restait le choix entre la cire de soja, de colza ou de coco. Celle de coco n’est pas produite en France, ce qui engageait une emprunte carbone trop importante. Celle de soja est plus facile à travailler et j’ai pu en trouver une cultivée en Europe. De plus, les produits sont non testés sur les animaux.



Vous précisez sur votre site avoir un maître parfumeur à Grasse. Vous ne fabriquez donc pas vous-même les parfums ?

Quand on fait des bougies ou brumes d’ambiance, il faut un mélange de parfum, d’eau florale et d’eau déminéralisée. Je fabrique tout sauf le parfum, d’où le fait de solliciter un expert en la matière, sachant que Grasse est la capitale mondiale de ce produit.



Pour en revenir un peu plus sur notre partenariat, avez-vous déjà expérimenté un partenariat avec ce type de box ?

Pas du tout. Pour vous raconter la petite histoire, je travaillais en finance pour une marque de Monoï fabriquée à Tahiti. La responsable voulait faire un partenariat avec Beautiful Box. L’idée me paraissait sympathique. En repensant à ce genre de choses une fois que j’ai commencé mes créations, je me suis dit que ça pourrait être une bonne idée d’en faire de même. Je vous ai alors contacté et je suis ravie de ce partenariat. J’ai pu échanger avec Quentin du service achat qui est vraiment au top. Et plus généralement, j’ai rarement eu des personnes aussi professionnelles et compréhensives.



Comment conseillez-vous d’utiliser notamment la brume d’ambiance offerte dans la box ?

Je m’en sers, à titre personnel, à la place de désodorisants irritants et composés de mauvais ingrédients, surtout après une bonne raclette (rires). Sinon, on peut s’en servir pour donner une ambiance, à vaporiser sur le canapé, les oreillers, les rideaux ou encore juste dans l’air. Sachant qu’il n’y a pas d’alcool dedans pour éviter que cela déteigne.



Est-ce qu’il y a un autre produit que vous aimeriez développer ?

J’ai commencé à faire des tests pour créer des bougies de massage pour passer des petits moments cocooning pour l’hiver, qui devraient sortir en novembre. Je travaille également sur des boules de bain pour cet été, j’ai trouvé les noms et les senteurs, mais il me reste à faire les tests. D’autres petites surprises sont à venir mais il faudra patienter un peu ;)