Coups de cœur de la créatrice de juin : Mama Honua

Publié le : 15 June 2021
Catégories : Mode




Au début du mois, nous vous avions concocté un coup d'œil sur la marque Mama Honua. Aujourd'hui petit zoom sur sa créatrice, Lucile Florin et ses coups de cœur.

Madeleine et Juliette

madeleine et juliette

Cette créatrice normande propose depuis 2016 des bijoux crées avec le coeur, à partir de matières recyclées - notamment du cuir - issues de chutes d'ateliers de maroquineries. Ses inspirations ? Chaque petit moment de la vie, sentiments ou lieux. Elle offre une seconde vie à chaque pièce, en leur redonnant du pep's. Le nom de sa marque? Une preuve d'amour. Un hommage à ses deux grands-mères, qui incarnaient à ses yeux la définition de la féminité.

Joline

joline

C'est en 2020 qu'Auréline, ingénieure plasturgiste, se lance dans l'aventure - celle de suivre ses passions : la création, l'environnement et les photos. Elle crée sa propre marque de bijoux, aux lignes épurées et dont "raffinement" est le maître mot. Chaque merveille trouve sa pochette en tissus assortie, dessinée et cousue main.

Madalina Andronic

madalina andronic

Originaire de Roumanie, cette artiste propose des illustrations colorées, originales et auxquelles elle ajoute une touche de folklore. Elle diffuse amour et sentiments divers à travers ses oeuvres. C'est après des études en Art, qui prennent fin en 2011, qu'elle décide de travailler en freelance, en créant un blog, un portfolio et en partageant ses projets à tout ceux qui veulent l'entendre.





La Petite Interview



« Honua » est un mot hawaïen pour « terre ». Comment est née cette idée ?

En créant ma marque, j’avais en tête un autre mot hawaïen que j’avais entendu, je ne sais plus exactement à quel moment. Il était très élégant mais il était déjà pris. J’ai cherché d’autres mots, en gardant cette langue comme base car je la trouvais sympa. J’ai tapé plusieurs mots en français qui m’inspiraient la féminité, pour les traduire en hawaïen. Au final, j’ai choisi « Terre », à la fois par rapport à mes créations et leurs inspirations, mais aussi pour mon petit côté écolo (rires).



Pourquoi avoir choisi l’univers des bijoux ?

Ce choix s’est fait naturellement. J’étais styliste-modéliste dans le prêt-à-porter et spécialisée dans la lingerie sur-mesure, mais j’aimais moins la couture. Ce qui m’animait vraiment, c’était la recherche, le dessin, les matières et l’élaboration des patronages. J’ai alors commencé à faire des bijoux, et je me suis rendue compte que ce travail manuel me plaisait beaucoup. Je me suis donc lancée dedans à fond.



Est-ce votre activité principale aujourd’hui ?

Ça fait deux ans et demi que je vis de cette passion uniquement. J’avais essayé d’exercer en étant salariée en parallèle, ça n’a pas été une réussite. Je n’arrivais pas à m’investir à fond dedans, au vu des horaires que je faisais quand je travaillais entre 35h et 39h, à Paris. Quand je rentrais chez moi, j’étais épuisée.



Collectif Bidules Chouettes, c’est quoi ?

C’est un collectif de créateurs sur le Havre car je suis normande. Il réunit une quarantaine de créateurs environ qui organisent des marchés et plus généralement s’entraident ou communiquent simplement ensemble car on travaille la plupart du temps seul chez nous.



Vos bijoux sont tous plaqués or. Pourquoi uniquement cette matière ?

Par goût personnel. Je ne porte que du doré et il est vrai que c’est aussi un phénomène de mode en ce moment – même si ce n’est pas ce qui a influencé mon choix.



Vous travaillez également avec des pierres. Est-ce que vous vous intéressez à la lithothérapie ?

Je ne suis pas une experte en la matière (rires), mais j’y suis sensible et j’essaie vraiment de me renseigner un minimum dessus. Je ne connais pas par cœur tous les bienfaits de chaque pierre, mais j’utilise une application qui permet d’en savoir plus, qui s’appelle Crystals Guide. Elle est en anglais mais assez facile d’accès.



Votre pierre préférée ?

Je n’ai pas de pierre préférée, je change surtout selon mes humeurs, mon état d’esprit, ou même le fait de travailler longtemps sur certaines collections. Généralement j’ai un attrait pour les nouvelles choses, donc je n’arrive pas à rester fixer sur une pierre en particulier.



Pourquoi avoir choisi ce type de pierre pour La Petite Attention ?

C’est une pierre facile à porter au quotidien pour commencer. Mais ce choix de prendre la calcédoine bleue aqua, c’était surtout pour son côté frais et estival. Je pense que c’était une dose de couleur et de fraîcheur nécessaires au vu d’un hiver qui s’éternisait (rires).



Comment conseillez-vous de l’entretenir ?

Quand mes clientes me demandent, je leur explique que les bijoux sont comme les êtres humains : pour les entretenir, il faut en prendre soin. Dans le cas des bijoux, il faut les enlever lors de la douche ou avant d’aller dormir et surtout, bien les ranger dans le pochon prévu à cet effet, pour éviter qu’ils ne s’abîment.